Achat d'une maison isolée à la vermiculite

Une bonne idée?

Vous êtes en processus d'achat d'un bâtiment, et vous avez découvert que celle-ci était isolée avec de la vermiculite? Vous ne savez pas ce que ça implique ni ce que vous devez faire? Alors cet article saura vous éclairer!

 

Questions en rafale

La vermiculite, qu'est-ce que c'est?

La vermiculite est un type d'isolant qui était souvent utilisé pour isoler les greniers, la cavité des murs extérieurs, les planchers, ainsi que les cheminées de maçonnerie. Ce type d'isolant a été commercialisé entre 1963 et 1990, et a même fait l'objet d'une subvention par le gouvernement fédéral entre 1975 et 1983 afin d'aider à financer l'installation de ce produit. Au milieu des années 1980, de l'amiante a été découvert dans l'une des mines de Libby, aux États-Unis, qui exploitait ce matériau et approvisionnait la plus grande partie du marché mondial l'isolant de vermiculite.

La vermiculite produite avant 1990 ou qui n'a pas été produite dans cette mine ne contient pas forcément de l'amiante, toutefois, jusqu'à preuve du contraire, il est raisonnable de supposer que si votre immeuble est isolé avec un vieux produit de vermiculite, celui-ci représente un risque de contenir de l'amiante.

Que dois-je faire si l'immeuble contient de la vermiculite?

La première étape est de faire analyser la vermiculite par une firme indépendante afin de vérifier si la vermiculite contient de l'amiante ou non. Un protocole d'échantillonnage et des mesures de protection sont nécessaires : ne procédez pas vous-même à l'échantillonnage. Si vous êtes vendeur d'une propriété, et que vous savez qu'il y a présence de vermiculite dans le bâtiment, cette situation doit être déclarée dans la déclaration du vendeur et peut faire l'objet d'inquiétude auprès de vos acheteurs potentiels. Vous pouvez donc prendre les devants sur l'acheteur, et remettre le résultat d'analyse à tout acheteur potentiel.

Si vous êtes acheteur d'un immeuble, et que vous avez été mis au fait de la présence de vermiculite par votre inspecteur en bâtiment, ou par le vendeur, nous vous recommandons d'effectuer une analyse, si celle-ci n'a pas déjà été effectuée.

Le résultat permettra de connaître s'il y a présence d'amiante, et le cas échéant, le type d'amiante détecté ainsi que la concentration.

Quels sont les risques associés à la présence d'amiante dans la vermiculite?

Premièrement, il faut faire une distinction entre l'amiante dans un matériau, et l'amiante dans l'air ; c'est l'amiante dans l'air qui peut être respiré, et représente un risque pour la santé. Le danger repose donc essentiellement sur son inhalation et peut représenter un risque de développer l'une des maladies suivantes :

L'amiantose :

Formation dans les poumons de tissus cicatriciels, qui gênent la respiration ; c'est aussi une infection chronique qui apparaît lentement, habituellement après plusieurs années d'exposition.

Le cancer du poumon :

Ce type de cancer peut prendre de nombreuses années à se développer, mais des atteintes pulmonaires peuvent se produire presque aussitôt qu'une personne est exposée à l'amiante ; il est à noter que le tabagisme combiné à l'inhalation d'amiante en augmente fortement le risque.

Le mésothéliome :

Cette tumeur peut se développer au niveau du poumon (mésothéliome pleural) ou de l'abdomen (mésothéliome péritonéal).

L'amiante est sans danger, sauf si l'air que vous respirez contient des fibres. C'est donc au déplacement de la vermiculite que celle-ci représente un risque d'inhalation, comme lors de travaux (ajout d'un ventilateur de salle de bain, luminaire encastré, etc.), ou si quelqu'un doit se déplacer au grenier.

Les effets de l'amiante dépendent beaucoup de :

  • La concentration de la fibre d'amiante dans l'air (plus elle est élevée, plus elle est à risque) ;
  • La durée d'exposition ;
  • La fréquence d'exposition  ;
  • La taille des fibres d'amiante inhalées  ;
  • Le moment où remonte la première exposition

Suis-je obligé de retirer la vermiculite qui contient de l'amiante?

Non, vous n'avez aucune obligation de retirer la vermiculite de la propriété. Toutefois, l'idée est de réduire le plus possible les risques reliés à l'exposition de l'amiante ; si l'isolant est contenu et l'amiante est absente de l'air ambiant, le risque est minime.

Comment puis-je réduire les risques reliés à la présence d'amiante?

Voici quelques précautions que vous pouvez prendre :

  • Ne laissez aucun enfant jouer dans un grenier contenant de la vermiculite exposée et informez quiconque aurait à travailler au grenier de la présence possible d'amiante amphibolique.
  • N'entreposez rien au grenier si vous risquez de déplacer l'isolant.
  • Si vous devez aller au grenier, portez un masque respiratoire adéquat et marchez sur des planches pour ne pas déplacer l'isolant. N'y restez pas plus longtemps qu'il le faut.
  • Un masque protecteur ordinaire n'est pas efficace contre les fibres d'amiante. Utilisez un masque conçu pour protéger contre les fibres d'amiante.
  • Si votre isolant contient de la vermiculite et que vous décidez de le faire enlever, confiez le travail à un professionnel qualifié. NE TENTEZ JAMAIS d'enlever l'isolant vous-même.
  • Si vous prévoyez faire des travaux de transformation ou de rénovation, comme ajouter du matériau isolant à votre grenier, et que ces travaux risquent de déplacer l'isolant de vermiculite présent dans la maison, adressez-vous à un professionnel qualifié et apte à retirer de l'amiante avant de procéder.
  • Scellez toutes les fissures et les trous du plafond dans les pièces situées au-dessous de l'isolant, là où celui-ci pourrait s'infiltrer (par exemple, là où vous avez appliqué du calfeutrage, autour des plafonniers et la trappe du grenier).
  • À titre préventif, scellez toutes les fissures et les trous si vous croyez qu'il y a de l'isolant de vermiculite dans vos murs. Par exemple, appliquez du calfeutrage autour des fenêtres et des encadrements de porte, le long des plinthes et autour des prises de courant.

Est-ce que la présence d'amiante dans la vermiculite constitue un vice caché?

Non! La jurisprudence est claire à ce sujet. Pour arriver à cette décision, les juges se sont référés à l'avis de Santé Canada que la présence de l'isolant de vermiculite ne cause aucun risque si on n'y touche pas. La notion de vice caché sert donc à garantir que l'habitation peut servir à son usage existant, mais non que sa transformation puisse se faire sans risque.

C'est donc à l'acheteur du bâtiment de s'assurer de faire preuve de prudence et diligence lors de l'achat du bâtiment, en procédant à une inspection préachat minutieuse par un inspecteur en bâtiment compétent, et effectuer les analyses nécessaires si la présence de vermiculite est constatée.

Faites-vous l'analyse de la vermiculite?

Oui, je possède l'équipement et les compétences nécessaires pour effectuer cette analyse. Ce travail est garanti par mes assurances professionnelles. Si vous prenez mes services d'inspecteur préachat, je peux donc prendre immédiatement l'échantillon afin de réduire au maximum les délais d'obtention des résultats.

Le coût pour ce type d'analyse est de 200 $ plus taxes, si effectué lors de l'inspection, sans quoi des frais de déplacement seront facturés en fonction de votre localisation. L'échantillon est ensuite envoyé au laboratoire Eurofin EnvironeX.

Un délai de 7 jours ouvrables est à prévoir pour l'obtention des résultats. Notez qu'il est possible d'obtenir les résultats plus rapidement, si nécessaire : des frais supplémentaires vous seront toutefois facturés par le laboratoire.

Vous souhaitez avoir plus de détails?

Contactez-nous! C'est avec plaisir que nous répondrons à vos questions et vous donnerons plus d'informations sur nos services de test de vermiculite.

Retour en haut de page